Des projets en faveur des zones humides

SOMMAIRE

 

Acquisition, Travaux, Diagnostic, Journée mondiale des Zones Humides, Protection des espèces, Journées techniques

  

Acquisition

 

Acquisition d’une zone humide sur la commune de Larnaud

  

La commune de Larnaud souhaite acquérir une zone humide en périphérie du village afin de la préserver des pressions agricoles et industrielles alentours.

Le Comité Départemental en faveur des Zones Humides (CDZH) a été sollicité par la commune de Larnaud pour aider à la constitution du dossier d’acquisition. La gestion future du site est envisagée dans le cadre du contrat de rivière Seille. L’action sera intégrée à une fiche existante concernant la réhabilitation de plusieurs zones humides sur le bassin versant.

 

Retour haut de page

 

Travaux

 

Restauration de cours d’eau temporaires en forêt de Chaux Bassin versant de la Clauge à l’amont de la Vieille Loye

 

La forêt de Chaux, 2ème massif feuillus de France, s’étend sur 22 000 ha de forêts domaniales et communales. Elle repose sur une alternance de plateaux (appelés localement platières) et de vallons qui drainent les écoulements vers la Clauge puis vers le Doubs. Elle est classée au titre des Directives Européennes Natura 2000 oiseaux et habitats.

 

413 km de cours d’eau parcourent les parcelles forestières ; seulement 88 km sont permanents.

 

D’importants travaux de drainage et de corrections de ces petits cours d’eaux ont été réalisés dans les années 1950 - 60 afin d’assainir les parcelles à reboiser et améliorer les conditions d’exploitation. 50 ans plus tard, la prise en compte grandissante des milieux naturels, de la gestion de l’eau dans les pratiques forestières ainsi que la politique environnementale de l’Office National des Forêts, ont amené le gestionnaire public à réfléchir sur ces anciennes pratiques et leurs répercussions ultérieures : abaissement de nappe dans les vallons et augmentation de la sècheresse estivale avec dépérissement localisé de chênes.

 

Entre 2005 et 2009, l’ONF a bénéficié d'un programme européen LIFE "ruisseaux de tête de bassin et faune patrimoniale associée". Un premier essai de restauration d’affluents de la Clauge apicale en forêt de Chaux a été mené en 2007 en installant une série de bouchons, barrant le cours d’eau et renvoyant le débit dans les anciens méandres.

 

 


 

En mai 2015, l'ONF a signé un partenariat avec l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse et l’Université de Franche-Comté relatif à la mise en œuvre de travaux de renaturation de la Clauge. Dans le cadre de ce partenariat et fort de la première expérience de 2007, des travaux de restauration ont démarré en juillet 2015. Comme pour le programme LIFE, ces travaux ont consisté à favoriser les écoulements dans les anciens méandres en bouchant les fossés et les drains avec des matériaux argileux pris sur place.

Cet été 2015, une première tranche a porté sur 4 km de cours d’eau, ce qui a doublé la longueur d'écoulement de l'eau dans les affluents reméandrés. D’autres tranches seront réalisées annuellement jusqu'en 2018.

 

succession de bouchons dans le cours d'eau
Succession de bouchons dans le cours d’eau – été 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’augmentation de la longueur du lit et la diminution relative de la pente ont pour conséquence de ralentir les écoulements vers l’aval et de conserver l’eau plus longtemps dans la parcelle.

 

Une étude réalisée par l'ONF en 2010 a permis de mieux appréhender le rôle des fossés bordant les routes forestières et leur intérêt pour améliorer la recharge hydrique dans les parcelles.

 

Une action dans ce sens a été menée en 2015 qui a consisté en la création d’épis dans les fossés bordiers. Ces épis ont pour but

 

  • ­ de ralentir les arrivées d’eau des fossés dans les collecteurs, en dissipant la force du courant,

 

  • ­ de renvoyer l’eau dans des thalwegs existants pour améliorer la percolation dans les parcelles.

 

epis
Epis dans un fossé bordier de route forestière – été 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ensemble de ces travaux augurent un allongement de l’hydropériode. La présence d’eau disponible plus longtemps en fin de printemps sera favorable à la pousse des végétaux ainsi qu’à l’entomofaune typique des zones humides forestières (trichoptères).

 

Un suivi des effets de ces travaux permettra d’évaluer leurs conséquences sur la faune aquatique, les sols et les arbres.

 

Pour cela, deux dispositifs de suivis ont été mis en place sur les peuplements forestiers et sur les nappes d’eau (suivi piézométrique). Les 1ers relevés ont été effectués en 2015 et se poursuivront bi annuellement.

 

Toutes ces actions sont effectuées conformément à la règlementation en vigueur, exigeant une autorisation au titre de la loi sur l’eau obtenue en juillet 2015.

 

L’ensemble de ces travaux est financé par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse et l’ONF.

 

 

30 Novembre 2015

 

Contact :

logo ONF

Frederic SASSARD

Agence ONF du Jura

 

 


Restauration des mortes de Petit Chantereine et du Gravier sur la commune de Chaussin (39)

 

restauration des mortes de Petit Chantereine et du Gravier

Anciens bras mort du Doubs et de l'Orain les mortes de Petit Chantereine et du Gravier sont situées sur la commune de Chaussin dans le jura au niveau de la confluence entre ces deux cours d'eau. Dans le cadre du contrat de rivière Orain, les travaux de restauration on pour objectif de ré-ouvrir ces bras morts permettant ainsi de restaurer les habitats pour la faune et la flore et de pérenniser les rôles majeur jouer par ces milieu que sont l'épuration des eau et l'écrêtement des crues.(télécharger le communiqué de presse)

En savoir plus

 

 


Zone humide du Clousiot (Etangs Vaillant - Chapelle-Voland): Les actions de restauration se poursuivent!

 

Gérée conjointement par Jura Nature Environnement et la Fédération Départementale des Chasseurs du Jura, pour le compte de leur propriétaire respectif (FNE Franche-Comté et la FPHFS), cette zone humide, située à l'exutoire des Etangs Vaillant, a été fortement malmenée par les opérations de remembrement à la fin des années 1980.

 

Recalibrage des cours d'eau, creusement de fossés de drainage et plantation de peupliers ont induit un assèchement de cet espace naturel et son boisement, notamment causés par une déconnexion avec sa nappe d'accompagnement.

 

Depuis 2012, et la rédaction de plans de gestion, JNE et la FDC39 se penchent concrètement à son chevet pour lui faire recouvrer une partie de son fonctionement hydrologique : réalimentation d'un méandre déconnecté, travaux de réaménagement d'un fossé de drainage, réouverture du milieu... Toutes ces actions, manuelles, commencent à porter leurs fruits malgré les lourds travaux historiques et les réticences de certains exploitants locaux à voire des opérations de restauration se réaliser. Face à de tels obstacles, l'objectif des gestionnaires est d'amener le site à se restaurer de lui-même, petit à petit, en accompagnant le travail de l'eau et du transport sédimentaire.

Déjà, une partie de la roselière est inondée sur une période plus longue, et selon leur localisation, les ronces disparaissaissent au profit des orties, elles-mêmes étant supplantées par le roseau qui progressent, notamment dans le méandre restauré. La nappe est plus haute, alimentant plus fréquemment des dépressions humides.

 

Dernier évènement phare en date, après celui de la journée mondiale des zones humides (2 février), une action conjointe dans le cadre des Rendez-vous Nature du Conseil régional de Franche-Comté le 26 octobre 2013, visant à la confection de bouchons limitant les effets d'un fossé de drainage.

 

Toutes ces actions s'effectuent en respect de la réglementation en vigueur, celles-ci exigeant une procédure de déclaration au titre de la loi sur l'eau, accord ayant été obtenu en novembre 2012. Un échange régulier avec les propriétaires riverains est aussi réalisé pour inscrire ce projet dans son contexte global

 

 


Vincent DAMS
Chargé de mission & animateur nature
Jura Nature Environnement
21, avenue Jean moulin
39000 LONS-LE-SAUNIER
T/F : 03 84 47 24 11 ; 06 14 50 26 90

06 14 50 26 90 ; vincent@jne.asso.fr

 

 

Retour haut de page

 


 

Réalimentation de la zone humide du Clousiot à l’étang Vaillant (Chapelle-Voland-39)


     Depuis 2012, Jura Nature Environnement (JNE) et la Fédération Départementale des Chasseurs du Jura (FDCJ) entreprennent la restauration d’une zone humide en aval du complexe des étangs Vaillant (commune de Chapelle-Voland).

        Située en limite parcellaire entre les propriétés de France Nature Environnement Franche-Comté (FNE FC) et de la Fondation de Protection des Habitats de la Faune Sauvage (FPHFS), la zone humide connait un fort assèchement du à la présence d'un réseau de fossés rectifiés qui empêche une alimentation en eau suffisante de cette zone (drainage de la nappe).
 

      Gérées d'une part par JNE et d'autre part par la FDCJ, ces deux parcelles font l'objet de plans de gestion visant à redonner à cet espace naturel un fonctionnement hydrologique favorable aux habitats aquatiques par la réalimentation de la nappe d'accompagnement.

 

      L'une des premières actions a consisté à la remise en eau d'un premier méandre par le débroussaillage de celui-ci et par l'implantation de deux merlons de terre détournant les eaux du fossé drainant. Les travaux, soumis à autorisation en respect de la Loi sur l'eau, ont été réalisés manuellement par des techniciens de JNE et de la FDCJ durant le mois d'octobre 2012.

 

       Une deuxième étape a été réalisée dans le cadre de la Journée mondiale des zones humides à l'occasion d’un chantier éco-volontaire le 2 février 2013, co-organisé par les deux structures. Les travaux ont permis de consolider les merlons court-circuitant le drain et de faciliter la circulation du cours d’eau reméandré en direction d’une roselière. Pour ce faire des actions de débroussaillage et de nettoyage du lit du cours d’eau ont été entreprises. Dans un même temps, deux petites mares ont été créées pour favoriser la reproduction des amphibiens forestiers.

 

      Le groupe participant à cette étape du chantier était constitué de propriétaires limitrophes, d’étudiants en BTS Gestion et Protection de la Nature du lycée de Montmorot, de chasseurs, de sympathisants et des salariés de JNE et FDCJ.

 

      L’opération totale s’est déroulée sur 2 jours mais le suivi écologique et la poursuite des travaux est à mener sur le moyen terme.

 

Retour haut de page

 

 

Seconde visite de Chantier – Projet de reméandrement de la Lemme (39)

  

   Le PNR du Haut-Jura et la Fédération de Pêche du Jura s'engagent dans un vaste projet de reméandrement de la Lemme et de ses principaux affluents alimentant la zone humide du Chatelet, en contrebas de la N5, en amont de Pont de Lemme (Fort-du-Plasne et La Chaumusse - 39).

Environ 2500 mètres de rivières rectilignes, dans une zone humide de 60 Ha seront reméandrés pour atteindre environ 4800 mètres. Ces travaux permettront à la zone de retrouver un "équilibre hydraulique".

 

    Cette seconde visite a permis de faire le point sur l’évolution du projet notamment la réalisation de l’étape 2 et la mise en place de l’étape 3 du chantier. Ces étapes concernant principalement l'aménagement des accès au site et la création du nouveau lit du cours d'eau.

 

Pour plus de détails télécharger le compte rendu de la seconde visite

 

Pour plus d’informations contactez Pierre DURLET, Chargé de mission Natura 2000 au Parc naturel régional du Haut-Jura Tél : +33 (0)3 84 34 12 53 Email : p.durlet@parc-haut-jura.fr ou visitez le site internet du PNR du Haut-Jura

 

Retour haut de page

 

Visite de Chantier – Projet de reméandrement de la Lemme (39)

 

 

  Le PNR du Haut-Jura et la Fédération de Pêche du Jura s'engagent dans un vaste projet de reméandrement de la Lemme et de ses affluents principaux alimentant la zone humide du Chatelet, en contrebas de la N5, en amont de Pont de Lemme (Fort-du-Plasne et La Chaumusse - 39).

 

   Depuis de nombreuses décennies (voir des siècles), le cours d’eau et la zone humide associée ont subit de nombreuses phases de rectification et de drainage, d’une part pour alimenter des moulins et, d’autre par pour gagner des terrains agricoles.

L’objectif de ces travaux doit permettre à ce complexe de retrouver un "équilibre hydraulique", puisqu’environ 2500 mètres de rivières rectilignes, dans une zone humide de 60 Ha, seront reméandrés pour atteindre environ 4800 mètres.

Grâce à de nombreux partenaires notamment l’Agence de l’Eau, le Ministère en charge de l’Environnement, le Conseil Général du Jura, les collectivités de pêches et les collectivités communales du bassin versant de la Saine et de la Lemme, les travaux ont pu débutés en novembre 2011.

 

Les travaux tels qu'ils sont mis en œuvre ont été définis et dimensionnés par le bureau d'études Téléos.

Les ouvrages sont réalisés par la société Jura Natura Service qui effectue les travaux de préparation du cours d’eau et réalisera les travaux de reméandrage.

 

Le chantier se divise en plusieurs étapes étalées sur 12 mois :

 

- Etape 1 (fin octobre - début novembre 2011) : elle concerne les travaux préparatoires, le dégagement de l'emprise des futurs méandres, l’abattage des ligneux (saule…) présents sur les merlons de curage et le broyage de la végétation.

 

- Etape 2 (mars 2012) : elle concerne le piquetage du futur tracé qui permettra la création d’un lit guide. Il s’agit de creuser un pré sillon balisé de 1m de large et de 30 à 40 cm de profondeur. Ce sillon sera fait avec une pelle carrée pour obtenir des berges verticales afin d’obtenir une érosion naturelle maximale.

 

- Etape 3 (aout-octobre 2012) : elle concerne les travaux de terrassement, la création des nouveaux lits, le comblement des lits rectilignes et le comblement des drains.

 

Plusieurs visites seront organisées par le PNR pour présenter concrètement ces différentes étapes.

 

Affaire à suivre…

 

Pour plus d’informations contactez Pierre DURLET, Chargé de mission Natura 2000 au Parc naturel régional du Haut-Jura Tél : +33 (0)3 84 34 12 53 Email : p.durlet@parc-haut-jura.fr

 

Pour plus de détails télécharger le compte rendu de la première visite

 

Retour haut de page

 

Une bonne nouvelle pour le triton crêté 

 

 

En mai 2011, une sortie sur le thème des mares est organisée par Florent Tissot, professeur d'Histoire-Géographie au collège de Clairvaux-les-Lacs, dans le cadre de l'option Education au développement durable et à destination d'une dizaine d'élèves volontaires. Co-encadrée par Vincent DAMS de Jura Nature Environnement, cette séance de découverte a permis de découvrir la diversité des mares agricoles et forestières de la commune de Denezières.

 

Si une grande majorité des mares recensées souffrent d'un certain délaissement, une mare étant un milieu créé par l'homme qu'il convient d'entretenir, l'une d'entre elles a donné lieu à une découverte exceptionnelle à plus d'un titre.

Ainsi, une mare située sur une parcelle de la forêt communale a bénéficié l'an dernier d'une opération ambitieuse de recreusement mécanique. Orchestrée par l'Association Communale de Chasse Agrée locale avec l’appui technique de l’Office National des Forêts et le soutien technique et financier de la Fédération des chasseurs du Jura*, cette belle et grande zone humide héberge une importante population de tritons crêtés (au moins une quinzaine d'individus) qui côtoie également tritons alpestre et palmé et crapaud commun.

Cette observation resterait presqu'anecdotique s'il ne s'agissait pas de la seule population connue pour l'ensemble des plateaux intermédiaires entre la rivière d'Ain et le Haut-Jura depuis 1992 !

En effet, les autres stations répertoriées ces deux dernières décennies sont aujourd'hui disparues du fait de la destruction directe des mares ou des zones périphériques d'hivernage, de leur abandon ou encore d'un fort empoissonnement extrêmement préjudiciable à la reproduction de l'espèce, les poissons étant prédateurs des larves et des œufs.

A ce titre, le site doit être suivi par les associations naturalistes et cynégétiques. En effet, aussitôt restaurée, cette zone humide a été empoissonnée avec quelques gardons ! De même, si l'on veut espérer le maintien de cette espèce, rare et menacée en Franche-Comté, il faut parvenir à la création d'un réseau de mares relativement proches les unes des autres, soit une densité de 5 mares au km². D'autres mares forestières, aujourd'hui atterries, sont observées sur cette même forêt surplombant la vallée du Hérisson. L'effort est donc à poursuivre et la collaboration entre les différentes acteurs locaux et de la nature (ACCA, communes, FDCJ, JNE, CREN FC, ONF) est un facteur clairement identifié pour la sauvegarde de cette espèce.

 

Vincent DAMS, Jura Nature Environnement

 

*Coût de l'opération : 1700 €

Financement : 50% ACCA; 50% FDCJ

(Source FDCJ 2011)

 

Retour haut de page

 

Diagnostic

 

Bassin d’Alimentation des puits de Captage de Villevieux

  

Suite aux travaux du Grenelle de l’environnement, l’aire d’alimentation des puits de captage de Villevieux a été définie comme prioritaire dans le département du Jura du fait du caractère stratégique de cette ressource en eau. La ville de Lons-le-Saunier est chargée de mener à bien le projet « démarche Grenelle sur le Bassin d’Alimentation des Captages (BAC) des puits de Villevieux ». Celui-ci vise à délimiter le BAC et à réaliser un diagnostic de territoire. Il permet de cerner les zones vulnérables dans lesquelles seront mises en place des actions ciblées pour l'amélioration de la qualité des eaux de la nappe de Villevieux.

 

Le CDZH, apporte son soutien technique dans le cadre du volet zones humides : propositions d’actions détaillées, identification des outils de gestion les plus adaptés, priorisation des zones humides.

 

Inventaire des zones humides du bassin versant de la haute Loue (25)

 

Le CDZH a accompagné le Syndicat Mixte Loue dans le cadre de l’inventaire des zones humides du bassin versant de la haute Loue dans le département du Doubs. Il a apporté son soutien technique par des actions concrètes : aide à l’expertise des zones (prospection flore, prospection du sol), aide à la préparation du comité de pilotage, explication du cahier des charges de l’inventaire. Le CDZH a également fait le relais entre l’inventaire zone humide du Syndicat Mixte Loue et le projet d’inventaire régional.

 

Retour haut de page


Journée mondiale des Zones Humides

2018

 

Découverte du Solvan

 

C’est sur le site du Solvan à Lons le Saunier, un espace de nature et de loisirs traversé par un petit cours d’eau qui lui donne son nom, que nous avions décidé d’intervenir dans le cadre de la journée mondiale des zones humides.

Notre objectif étant d’aller à la rencontre des habitants du quartier et, lors d’une petite promenade conviviale, échanger avec eux sur les atouts et enjeux qu’il présente  afin de recueillir leurs éventuelles attentes. Nos projets d’actions en partenariat avec la commune de Lons et ECLA nous permettraient d’y répondre, raisonnablement.

Malgré le peu d’inscriptions préalables nous avons eu la surprise de rassembler une huitaine de personnes, sensibilisées par nos affichages relayés par le bouche-à-oreille, ou promeneurs (et leurs chiens) curieux de ce petit rassemblement inhabituel. Présentations faites, la balade pouvait commencer…

La ripisylve, ses saules têtards et ses nombreux aulnes, et son orme remarquable, la faune originale tels que le poisson chabot et le crapaud alyte accoucheur, l'initiation aux passereaux par l'observation ou le chant, l'immersion dans la friche de ronciers et ses intrigantes coulées, et la découverte des travaux expérimentaux de dés-imperméabilisation de l'ancienne aire d'accueil de gens du voyage avec aménagement de deux mares... autant d'éléments de nature plus ou moins humides évoqués durant le cheminement, en parallèle des échanges autour de la gestion globale du vallon (gestion différenciée...) et du mobilier (bancs)… Chacun croisant ses affinités abordées par la richesse des sujets évoqués, un bon moment de partage et de découverte !

Enfin il était temps de se quitter, non sans avoir envisagé d’autres événements, avec une réelle volonté des participants de garder le contact et de s’inscrire dans une dynamique collective. 

De belles perspectives pour cet agréable coin de verdure en ville !

 

Vincent Dam's

Chargé de mission & animateur nature
Jura Nature Environnement
21, avenue Jean moulin
39000 LONS-LE-SAUNIER
T/F : 03 84 47 24 11 ; 06 14 50 26 90

06 14 50 26 90 ; vincent@jne.asso.fr

 

Cédric Poignot, stagiaire Jura Nature Environnement

 

 

 


Chantier participatif sur le site du marais du vernois de Binans

 

 

Dans le cadre de la journée Mondiale des Zones Humides (JMZH), la Fédération Départementale des Chasseurs du Jura (FDCJ) en partenariat avec le Comité Départemental en faveur des Zones Humides du Jura a organisé le 24 février dernier un chantier participatif sur le site du marais du Vernois de Binans à Publy.

Rappelons que la JMZH commémore la signature de la convention de Ramsar en 1971 par plus de 160 pays. L’objectif de cette convention est la conservation et l’utilisation rationnelle des milieux humides grâce à des actions locales, régionales et nationales ainsi que par la coopération internationale.

Ces milieux particuliers présentent des fonctions qui leur sont propres comme l’épuration, le stockage d’eau, l’écrêtement des crues et le soutien du débit d’étiage des cours d’eau. Ils rendent de nombreux services à l’activité humaine par exemple la lutte contre les inondations. Malheureusement, on estime que plus de 50% des milieux humides ont disparu depuis les 60 dernières années du fait de l’activité humaine (drainage, urbanisation) ou de l’évolution naturelle, d’où la nécessité d’agir pour conserver et restaurer l’existant.

Propriété de la Fondation pour la Protection des Habitats depuis 2004 et géré par la FDCJ, le marais de Publy, d’une superficie de 14ha, présente des fonctions hydrologiques importantes pour la ressource en eau (stockage, épuration) et est l’habitat d’espèces rares et protégées comme l’Azurée des Mouillères, papillon faisant l’objet d’un plan national d’action. Ce site est également labélisé Espace Naturel Sensible par le Conseil Départemental du Jura. Depuis 2006, un plan de gestion (renouvelé en 2017) défini les actions à mener sur le site et préconise la gestion à mettre en œuvre. Ainsi le marais est géré en partie par un pâturage équin, mais la tendance évolutive du site a pour conséquence le développement des aulnes fermant le milieu, ce qui est néfaste aux espèces prairiales, et limite le passage de la faune.

Lors de cette journée, une dizaine de personnes dont le maire de la commune, deux conseillers municipaux et deux membres de l’ACCA ont pu découvrir ou re-découvir le site et échanger sur les milieux humides en général, sur le marais et la gestion mise en place. Ce fut également l’occasion d’aborder la question de la gestion des parcelles communales alentours présentant un potentiel identique à celui du site géré. L’optique étant de mettre en place une gestion cohérente sur l’ensemble des parcelles communales et celles du site afin de préserver ce hot spot de biodiversité.

Ensuite, les participants ont pu mettre la main à la pâte en coupant, cerclant et écorçant les aulnes afin d’ouvrir le milieu et de créer des corridors qui faciliteront le passage de la petite faune (insectes, oiseaux…) et des chevaux en pâturage. A la fin de la matinée, de belles ouvertures étaient créées. Une seconde intervention est d’ores et déjà prévue pour renouveler l’opération.

 

 

Ecorçage des aulnes

 

 

2016

 

 

Journée Mondiale des Zones Humides 2016 en forêt de Chaux

 

 

 

C’est par un bel après-midi d’hiver que le vendredi 5 février une trentaine de personnes s’étaient données rendez-vous  au cœur de la forêt de Chaux près de l’ancien camp militaire pour découvrir les milieux humides et les cours d’eau temporaires de la Clauge. Cet événement était organisé dans le cadre de la journée mondiale des zones humides, journée qui célèbre tous les ans la signature de la Convention sur les zones humides, appelée plus couramment « convention de Ramsar » du nom de la ville où elle a été signée le 2 février.

 

JMZH 2016

 

Elus, professionnels, habitants,… le public, varié, avait répondu à l'invitation du Comité départemental en faveur des zones humides du Jura, organisateur de cette manifestation en partenariat avec l’ONF, l’Université de Franche-Comté et N2000 forêt de Chaux.

 

 

JMZH 2016

 

 

 

 

 

 

Cette journée a permis aux nombreux participants de découvrir ces milieux particuliers que sont les milieux humides forestiers et cours d’eau temporaires,  de les sensibiliser aux enjeux et pressions dont ces milieux font l’objet et de leur montrer qu’il est possible de concilier enjeux socio-économiques et enjeux biodiversités.

Nous remercions chaleureusement tous les intervenants et participants pour leur présence et leur contribution au succès de cette journée et nous espérons vous revoir en 2017.

 

 

Téléchargement du Bilan complet

 

 

 

2015

 

 

Journée mondiale des zones humides 2015 à Villevieux : un beau succès !

 

C’est par une belle journée d’hiver que mercredi 18 février 2015, une cinquantaine de personnes s’étaient données rendez-vous dans le Bois des Vernes, à Villevieux, pour partir à la découverte des zones humides forestières. 

Élus, professionnels, habitants, étudiants… le public, varié, avait répondu à l’appel du Comité Départemental en faveur des Zones Humides du Jura, qui organisait cette manifestation en partenariat avec la Ville de Lons-le-Saunier, la Fédération des Chasseurs du Jura, la Communauté de Communes Bresse-Revermont, le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement Bresse du Jura, l’Office National des Forêts et Jura Nature Environnement.

 

 

JMZH 2015

 

Télécharger le compte-rendu complet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus : la gestion forestière des milieux humides a fortement intéressé le public.

Crédit photo : FDC Jura - J.Ravat

 

Partez à la découverte des zones humides forestières de Villevieux !

 

Au programme :


- Matinée dédiée à la présentation des zones humides forestières : biodiversité, gestion forestière spécifique, intérêt de ces zones pour la protection de la ressource en eau...

 

- Repas du midi offert (sur inscription).

 

Plan d'accès à la cabane de chasse de Villevieux- Après-midi ludique avec chantiers nature et prospection participative. Aménagement de points d'eau pour la faune,

découverte et inventaire de la biodiversité de ces zones surprenantes...le tout dans la bonne humeur !

 

Informations pratiques :


Rendez-vous à la cabane de chasse de Villevieux, le long de

la D137 entre Fontainebrux et Larnaud (voir plan d'accès ci-contre, cliquez sur l'image pour l'agrandir - coordonnées GPS : 46°42'38.1"N   5°25'55.1" E) :

 

- À 9h30 pour la sortie découverte.

 

- À 13h30 pour les chantiers nature et la prospection participative.

 

Pour voir le flyer de la journée du 18 février, cliquez ici.

Pour voir le programme des autres actions en Franche-Comté, cliquez ici.

 

 

 

2013

 

A l’occasion de l’anniversaire de la Convention de Ramsar qui a eu lieu en Iran le 02 février 1971, chaque année une journée est dédiée aux zones humides. Cette journée permet à chacun de participer activement dans des actions de préservation de ces milieux.

 

Pour l’année 2013, voici quelques actions dans le Jura :

 

- Conférence débat organisée  le 25 janvier par le Parc Naturel Régional du Haut-Jura à la salle des Gentianes à  l’omnibus des Rousses. La thématique portera sur la relation entre les zones humides et l’eau potable. Voir affiche et lien internet.

 

- Chantier éco-volontaire, le 02 février, pour la restauration d’une zone humide à l’étang Vaillant dans la commune de la Chapelle-Voland. Co-organisée par l’association naturaliste Jura Nature Environnement et la Fédération Départementale des Chasseurs du Jura. Voir affiche.

 

 - Conférence, le 08 février, intitulée « les zones humides protègent l’eau » et présentée par Philippe Grosvernier, expert sur les marais tourbeux. Organisée par la Communauté de commune Frasne Drugeon, elle se déroulera à la Maison du Temps libre de la Rivière Drugeon. Lien internet.

 

- Animation grand public organisée  le 09 février par le Comité Départemental en faveur des Zones Humides du Jura à la Maison de la nature et de la Faune Sauvage. Ce sera l’occasion pour les participants d’apprendre à reconnaitre les zones humides et comprendre la nécessité de les préserver. Voir affiche.

 

Retour haut de page

  

2012

 

C'est par un froid polaire qu'un groupe de 14 personnes s'est rendu le 2 février sur le site des étangs Vaillant en Bresse jurassienne afin de découvrir la richesse du milieu et comprendre le fonctionnement de son écosystème

Télécharger le compte rendu

 

Retour haut de page

 

Protection des espèces

 

Lutte contre la mortalité des amphibiens en Forêt de Chaux

 

 

Dans le cadre de la mise en place d’une trame verte et bleue sur son territoire, la Communauté d’Agglomération du Grand Dole doit faire face au problème des écrasements saisonniers d’amphibiens (grenouilles, crapauds, tritons et salamandres) sur les routes du site Natura 2000 « Forêt de Chaux » dont elle est animatrice.

 

Début 2012, le service environnement du Grand Dole a réalisé, avec l’aide de bénévoles, une étude afin de localiser les zones de mortalités d’amphibiens par une approche de type « points noirs » à l’échelle du massif forestier.

En effet, la migration annuelle des amphibiens du site de la forêt de Chaux provoque une forte mortalité dans les populations de certaines espèces. La circulation routière de nuit sur les routes forestières, autorisées ou non, cause des écrasements en masse lors des pics de déplacement aux mois de février et mars.

Cette étude a permis de localiser les principaux couloirs de migration avec mortalité et propose des solutions pour limiter celle-ci.

Elle constitue donc une première approche dans l’action de diminution de l’impact des routes de Chaux sur la Faune.

Cependant, la mise en œuvre de solutions nécessite une concertation entre les gestionnaires des routes concernées, les personnes ressource pour la conservation des amphibiens et d’autres partenaires techniques et financier.

C’est pourquoi, un « comité technique » réunissant ces acteurs sera prochainement créé afin de définir et de mettre en place des actions concrètes.

 

Affaire à suivre…

 

Contact :

Bastien PASCAL - Chargé de mission Forêt - Natura 2000

 

bastien.pascal@grand-dole.fr
Tél. 03 84 82 88 95

CAN – 210 avenue de Verdun – 39100 DOLE

www.grand-dole.frwww.doledujura.fr

 

 


Journées techniques

 

Réunion des porteurs de projets du 14 décembre 2018

 

Le 14 décembre 2017, le Comité Départemental en Faveur des Zones Humides a organisé une journée technique réunissant les porteurs de projets du département du Jura. Cette journée a eu pour objectifs d'une part la présentation des missions du CDZH (échelon départemental) et du Pôle Milieux Humides  (échelon régional) et d'autre part la présentation, par les proteurs de projets, des divers projets réalisés, en cours de réalisation ou en émergences sur le département. Le but étant l'échange entre les divers participants sur les problèmes rencontrés par certains, les solutions trouvés par d'autres... Après une matinée d'échanges en salle, un projet concrêt a été présenté sur le terrain: Projet confluence Doubs-Loue.

Pour en savoir plus téléchargez les documents liés à cette journée:

Compte-rendu de la journée

Présentation du CDZH39

Présentation du PMH BFC (outil de hiérarchisation)

Tour d'horizon des projets

 

Comité départemental zones humides du Jura
Pôle zones humides
© 2011-2018 Fédération Départementale des Chasseurs du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales
Accès membres
Identifiant

Mot de passe
Connexion
Ok
1