Espèces et milieux

La laîche faux souchet

Description

La Laîche faux souchet (Carex pseudocyperus L.), de la famille des Cypéracées, est une plante qui fait parti du groupe des Carex qui comporte près de 50 espèces se développant en milieu humide dans la région de la Franche-Comté. La détermination des espèces de ce groupe demande une attention particulière tant sont nombreuses celles qui se ressemblent au premier coup d’œil.

La Laîche faux souchet est une plante vivace, à tige triangulaire caractéristique de la plupart des carex. La souche est gazonnante cespiteuse. Les feuilles, vertes jaunes vif, sont larges (6-15 mm) dépassant la tige, jusqu’à 120cm de long. L’inflorescence est composée d’un épi mâle long, mince, brun clair, pédonculé dominant 3 à 5 épis femelles cylindriques, longuement pédonculés et pendant. Deux des critères permettant la détermination des laîches sont les utricules et les écailles. La Laîche faux souchet est composée d’utricules verts, nervés à long bec bifide. Les écailles des fleurs femelles sont longuement aristés.

 

Floraison/Fructification

La floraison s’effectue de mai à juillet et la fructification de juillet à août

 

Biotope

Cette plante est une espèce héliophile ou de demi-ombre, se développant sur sol humide minéral alcalin ou peu acide. On la trouve dans les marais, eaux douces stagnantes ou lentes, roselière, cariçaie, rives de grand cours d’eau et taillis tourbeux à fougère des marais

 

Répartition

C‘est une espèce répandue dans une grande partie de la France, rare dans le massif central, le sud-est et la région méditerranéenne..

 

Mesures de protection

Dans le Jura, le Carex speudocyperus est une espèce protégée

 

Définition

Aristé : qui comporte une arête

Cespiteuse : formant à sa base une touffe compacte

Ecaille : dans ce texte, fait référence à l’organe membraneux situé à proximité des fleurs du Carex

Héliophile : dit d’une espèce qui aime la lumière

Inflorescence : mode de disposition des fleurs sur la tige d’une plante

Utricule : terme employé pour désigner l’enveloppe membraneuse entourant l’ovaire chez le genre Carex

Vivace : qui peut vivre plusieurs années

 

Sources

BEDE B., 2002 : Flore des carex du département de la Dordogne. Société Botanique du Périgord, bulletin spéciale n°3.

 

FITTER R., FITTER A. ET FARRER A., 1991 : Guide des graminées, carex, joncs et fougères. Toutes les herbes d’Europe, édition delachaux et niestlé, coll. Les guides du naturaliste, 256 p.

 

http://www.tela-botanica.org/

Retour à la liste des espèces et milieux
Comité départemental zones humides du Jura
Pôle zones humides
© 2011-2019 Fédération Départementale des Chasseurs du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales
Accès membres
Identifiant

Mot de passe
Connexion
Ok
1