Espèces et milieux

le Leste vert

Description

Le Leste vert (Chalcoleste viridis) est une libellule présentant un corps de couleur vert métallique. L’occiput est uniformément vert et les ptérostigmas* varient de jaune à brun clair. Chez le mâle, le bord latéral interne des cercoïdes* comporte deux fortes dents latérales internes.

 

Répartition

Cette espèce est très commune et se rencontre dans la majorité des départements français

 

Ecologie

L’espèce se développe surtout dans des milieux à eau courante et stagnante, bordés de ligneux à bois tendre. Ces milieux sont essentiellement des mares, des étangs, des lacs, des canaux, des cours d’eau ou bras morts…. Elle préfère les eaux peu polluées. C’est une espèce de basse altitude pouvant être rencontrée dans les massifs montagneux jusqu’à 1500 m d’altitude.

 

Biologie

La phase larvaire dure 3 mois et compte entre 9 et 13 stades. La période de vol est plutôt tardive (fin août à octobre).

 

Comportement

Les adultes se tiennent généralement dans les secteurs ombragés. Les mâles, territoriaux, défendent un territoire de 5m² situé dans les buissons et les arbres bordant les rives un peu à l’écart de l’eau. Ils y attendent les femelles pour s’accoupler. Le couple se rapproche ensuite de l’eau et la ponte se déroule le plus souvent en tandem. Les œufs sont insérés dans l’écorce des arbustes à bois tendre surplombant l’eau. A l’éclosion la prolarve* se laisse directement tomber dans l’eau

 

Menaces

Cette espèce, abondante partout en plaine, n’est pour le moment pas menacée même si la pollution des rivières constitue un danger potentiel pour certaines populations.

Par ailleurs, les Lestes étant assez sensibles à la prédation par les poissons, l’alevinage est à éviter

 

Statut de protection

Cette espèce ne présente par de statut de protection particulier

 

Définitions

Cercoïdes : appendices situés à l’extrémité de l’abdomen

Prolarve : premier stade de la larve juste après l’éclosion de l’œuf

Ptérostigmate : courte zone étroite d’épaississement du bord antérieur des ailes

 

Sources

GRAND D. et BOUDOT J.P., 2006 : Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg. Biotope, Mèze, Coll. Parthénope, 480 p.

Retour à la liste des espèces et milieux
Comité départemental zones humides du Jura
Pôle zones humides
© 2011-2019 Fédération Départementale des Chasseurs du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales
Accès membres
Identifiant

Mot de passe
Connexion
Ok
1